Forum Au Violon Dingue Site
Accueil du Forum Accueil du Forum » violondingue » Le coin des chineurs
  Sujets actifs Sujets actifs RSS Feed - Pot à trouver son origine
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Inscription Inscription  Connexion Connexion

Pot à trouver son origine

 Répondre Répondre
Auteur
Message
  Sujet Rechercher Sujet Rechercher  Options du sujet Options du sujet
zoyj  Voir le Drop Down
Invité
Invité


Depuis le: 24 Mai 2010
Status: Hors ligne
Points : 44
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer zoyj Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Sujet: Pot à trouver son origine
    Envoyé : 19 Juin 2010 à 21:24
 j'ai chiné récemment un grand pot en faïence qui semble être très ancien, hélas, je n’ai pas réussi  à trouver la signature dans les livres spécialisés  .

-J'aurai aimé avoir l'avis des collectionneurs de céramique sur la signature et éventuellement la faïencerie qui aurai créé ce pot de grande taille qui semble très ancien.

A l'origine je suppose qu'il avait un bouchon, le col a été restauré

Ce pot mesure 46 cm de haut il est signé de 3 signatures un ARJ entrelacées (rouge) un S et un M bleu

il est polychrome Bleu (rouge tirant plutôt sur l'orange) vert et noir

le bleu le vert et le noir sont fondus dans l'émail, le rouge est en relief

Les décors styles orientaux, on observe différents animaux oiseaux, chat, serpents

Sur certains décors on reconnaît la roche percé décor typique de Rouen Moulin Sinceny etc…

La forme du vase fait penser à du Delf mais les décors ne sont pas de Delf

Je joins 2 photos

je remercie par avance de l'aide que vous pouvez m'apporter

Zoyj






Edité par zoyj - 19 Juin 2010 à 21:24
JCZ
Haut de la page
FANON1  Voir le Drop Down
Invité
Invité
Avatar

Depuis le: 02 Aout 2009
Pays: France
Status: Hors ligne
Points : 360
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer FANON1 Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 19 Juin 2010 à 22:58

Bonsoir

A l'origine probablement couvert,  votre pot  s'apparente aux fameux " DELFT Dorés" des productions hollandaises, inspirés des décors IMARIS .

 Signature  APK   Adrian PYNACKER 

Dans le meilleur des cas il pourrait être XVIIIeme

Mais attention aux "copies"  ou productions fin XIXeme et début XXeme.

bien entendu je ne suis pas spécialiste, mais je possède un pot couvert de ce style avec des decors d'oiseaux rehaussés d'or, avec la même signature et je me pose toujours la question sur son ancienneté!!!!

Il y a aussi les initiales PAK  pour Pieter Adriaen KOCKS   VOIR SUR CE LIEN:

http://www.chinese-porcelain-art.com/DutchMarkDeGriekscheA.h tml



Edité par FANON1 - 20 Juin 2010 à 01:06
Haut de la page
zoyj  Voir le Drop Down
Invité
Invité


Depuis le: 24 Mai 2010
Status: Hors ligne
Points : 44
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer zoyj Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 Juin 2010 à 14:06

JCZ
Haut de la page
faceram  Voir le Drop Down
Modérateur
Modérateur
Avatar

Depuis le: 08 Octobre 2008
Pays: France
Status: Hors ligne
Points : 722
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer faceram Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 21 Juin 2010 à 18:05

Probablement très belle copie du XIX mais plutôt début XXème.

 

"Le vase donne une forme au vide et la musique au silence" Georges Braque
Haut de la page
guest  Voir le Drop Down
Novice
Novice
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer guest Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 05 Aout 2010 à 08:28
C'est effectivement la signature APK d' Adrian PYNACKER

Il me semble pour l'époque, ne pas me tromper en disant courant XIXéme

Edité par Thib-O - 05 Aout 2010 à 08:30
Haut de la page
zoyj  Voir le Drop Down
Invité
Invité


Depuis le: 24 Mai 2010
Status: Hors ligne
Points : 44
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer zoyj Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 06 Aout 2010 à 10:31

Je remercie pour tous vos commentaires qui m'ont aidée a affiner mes recherches sur cette Potiche octogonale de DELFT

J'ai retrouvé le même modèle sur le site des inventaires des musées
Notice 195 un modèle similaire se trouve au musée de  legs ; Saint-Omer ; musée Henri Dupuis

Hauteur 47 cm diamètre environ 33 cm  comme le modèle présenté
elle est par compte un peu plus légère que le modèle du musée

Effectivement elle est du 1er quart du 18e (1720)

Appellation  décor au phénix, palette cachemire

Historique:la palette utilisée, constituée de bleu, de vert et de rouge, est dite cachemire. Ce type de décor a été suscité par l'arrivée sur le marché hollandais des porcelaines chinoises de la "famille verte" à la fin du 17e siècle

J'ai montré ma potiche à un expert lyonnais qui m'a confirmé l'époque du 18e

Zoyj
JCZ
Haut de la page
Ours Polaire  Voir le Drop Down
Modérateur
Modérateur
Avatar

Depuis le: 14 Octobre 2005
Pays: France
Status: Hors ligne
Points : 575
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer Ours Polaire Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 11 Aout 2010 à 07:42
Que pensent les spécialistes de ce forum du "S" et du "M" sous la signature APK?

Jolie chine, et bel objet... Bravo!


Edité par Ours Polaire - 11 Aout 2010 à 07:43
Haut de la page
faceram  Voir le Drop Down
Modérateur
Modérateur
Avatar

Depuis le: 08 Octobre 2008
Pays: France
Status: Hors ligne
Points : 722
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer faceram Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 11 Aout 2010 à 09:15

Qu'une fois de plus les soit disant experts ne savent pas et font plaisir aux propriétaires.....

Je pense et persiste pour une copie du XIXème ou début XXème, dont la fabrique a mis une marque pour justement qu'on ne la confonde pas avec une potiche du XVIIIème. Ce qui ne lui enlève pas sa beauté bien au contraire. Voir ce qu'écrit J.Rosen dans son dernier livre, sur les copies aux XIXème et début XXème elles "sont des faïences à part entière et leur production s'inscrit dans un contexte historique, culturel et économique bien déterminé, au même titre que les pièces authentiques" Même les collectionneurs faisaient reproduire leurs propres pièces. D'où probablement la quantité de pièces que l'on trouve. Même les musées ont des copies, seule l'analyse de la terre peut véritablement authentifier la provenance d'une pièce. C'est pourquoi des production du Croisic où il n'y a jamais eu de faïenceries, sont maintenant attribuées à Nevers.!

Cette pièce est magnifique peut importe son siècle et sa provenance. Seule la beauté compte pour moi !

 

"Le vase donne une forme au vide et la musique au silence" Georges Braque
Haut de la page
jamyve  Voir le Drop Down
Invité
Invité


Depuis le: 22 Avril 2012
Pays: Belgium
Status: Hors ligne
Points : 2
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer jamyve Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Avril 2012 à 14:08

Bonjour,

Ayant observé ce même genre de signature sur des lampes Berger datant de 1920-1926, je peux vous dire que cette signature a été utilisée  par la manufacture de Charles Fourmaintraux-Delassus début 20eme siècle pour des copies de manufactures célèbres dont celles de Delft (comme d'autres manufactures en France ou en Belgique - cela n'a rien d'exceptionnel).  Ce monogramme a été utilisé pour "tromper" la clientèle.  Néanmois, ces pièces montrent la qualité exceptionnelle de cette manufacture de Desvres !  Vous trouverez ce type de potiches ainsi que d'autres pièces du même style au musée de le Belle Epoque à Desvres et avec ce monogramme APK que certains parfois attribuent parfois  à Alfred Renoleau de la manufacture d'Angoulême...  Or, Alfred Renoleau ne signait pas exactement de la même façon et il y avait presque toujours, en plus, la référence d'Angoulême.

Avant, le père de Charles Fourmaintraux signait FC  + numéros (pour Fourmaintraux-Courquin) les mêmes pièces.  Son fils a gardé un certain temps la signature de ses parents.  Mme Courquin était une excellente décoratrice.  Je possède quelques pièces de cette manufacture et datant du dévut 20e siècle.  On en trouve parfois ici dans la région du Nord et ces pièces sont très convoitées car de très belle "manufacture" !

En espérant avoir pu éclaircir un coin du mystère.  Cordialement.

 

 

Haut de la page
faceram  Voir le Drop Down
Modérateur
Modérateur
Avatar

Depuis le: 08 Octobre 2008
Pays: France
Status: Hors ligne
Points : 722
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer faceram Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Avril 2012 à 15:16

Pas que.... par les Fourmaintraux.... mais toutes les manufactures à qui les clients demandaient des copies. Pour retrouver la manufacture il faut connaitre les formes (dimentions, terre, etc..) pour attribuer de façon certaine une pièce.
Ce qui n'enlève rien à la beauté des pièces. Concernant cette signature elle a été utilisée par Masse et Géo Martel et probablement Fourmaintraux Frères au XIXème. Concernant le Delft doré, il semble qu'à Desvres, seul Géo martel en fabriquait ??? Mais tout ceci reste bien évidemment à démontrer.

Concernant les lampes berger, Desvres n'a pas été la seule fabrique... voyez Bocquillon à Paris !

Concernant les attributions dans les musées qui plus est privés, il faut être très prudent.

Vous ne pouvez attribuer avec certitude une pièce à une fabrique que si vous avez déjà une pièce identique avec la signature de la fabrique ou un documebnt écrit qui confirme (commande, lettre, photo, dessin, ect.)

Dans ce musée, au demeurant intéressant, il faut être tout aussi prudent, car il y a de mauvaises attributions, ce sont des amateurs passionnés et non des experts, mais bravo pour leur démarche. Ils sont sans conteste les grands spécialistes de la production de Gabriel Fourmaintraux, puisqu'ils sont en possession des archives de cette fabrique.

Concernant la tromperie, dont vous parlez, le terme est inapproprié, au regard de la coutume qui a perduré jusqu'avant la 2ème guerre. Vous jugez cette période avec les yeux d'aujourd'hui, si l'on veut être rigoureux et avoir une démarche scientifique, on doit toujours se resituer dans l'époque. 

En espérant avoir éclairci votre regard sur les productions des XIX et XXème !



Edité par faceram - 22 Avril 2012 à 15:52
"Le vase donne une forme au vide et la musique au silence" Georges Braque
Haut de la page
jamyve  Voir le Drop Down
Invité
Invité


Depuis le: 22 Avril 2012
Pays: Belgium
Status: Hors ligne
Points : 2
Options du message Options du message    Merci  (0) Merci (0)   Citer jamyve Citer  Répondre Répondre Lien Direct à ce Post Envoyé : 22 Avril 2012 à 17:45
Bonjour,

Merci pour votre éclairage.  Je ne pensais pas en utilisant le terme "tromper la clientèle" le faire dans un sens péjoratif mais vous faites bien de le préciser et de remettre l'expression dans son contexte et qui, aujourd'hui, pourrait être mal interprétée. 

La qualité des pièces produites par Desvres, Boch La Louvière, Nimy etc fin 19e début 20e et le travail des décorateurs me laisse toujours sans voix.  Un artiste -non loin de Desvres- Pascal Masson pour ne pas le citer est le seul encore capable de produire des décors de cette qualité ! Comme vous, je partage cet avis que ces pièces sont de toute beauté !

La signature APK a bien été utilisée par la manufacture Charles Fourmaintraux - Gand puis Delassus sans ambiguïté (voir plus bas)  Il est fort possible que ces initiales APK (faisant référence à Pieter Adriaen KOCKS) ont aussi été reprises par d'autres manufactures que celles de Desvres...  Dans le  cas de ces lampes Berger, plusieurs indices sérieux existent et démontrent que ces lampes sont bien issues des ateliers de Charles Fourmaintraux à Desvres à 99,99%.

Pour les lampes Berger, les ateliers parisiens de Paul Bocquillon ne faisaient que de la décoration sur 3 modèles bien connus en porcelaine de Limoges (réf. O K N).  Une 4eme forme (cylindrique) plus rare va être authentifiée par le Cercle des Collectionneurs de Lampes Berger dans les prochaines semaines et une forme presque identique mais signée Gabriel Fourmaintraux sera elle aussi validée par le CCLB dans les prochaines semaines.  Pour d'autres lampes en faïence, la paternité de Paul Bocquillon semble de moins en moins évidente...  Elles sont signées Berger Paris comme les autres porcelaines Bocquillon mais cela reste faible comme seul élément de preuve.  C'est, je pense, ce seul élément qui a poussé G. Vilcocq à affirmer dans son livre que ces lampes étaient des Bocquillon.   Il semblerait aussi que Bocquillon n'a jamais décoré de la faïence... comme ce fut le cas à Desvres...  Les décors : essentiellement du Strasbourg, du Rouen, du Delft...  comme ceux de Charles Fourmaintraux justement.  Ces lampes sont produites justement où la collaboration entre Gabriel F et lampes Berger cesse...  Est-ce un hasard ?  Cette piste doit être creusée me semble-t-il.

Depuis quelques temps, suite à une découverte au salon des Antiquaires de Bordeaux voici deux ans et grâce à plusieurs lampes vendues sur Ebay France ou Ebay International depuis (signées APK et FC + chiffres) ou "retrouvées" dans des collections de membres du CCLB qui ont achetés ces lampes et surtout, qui croyant qu'elles étaient fausses, ne les ont jamais montrées au grand jour...  ont suscité bien des interrogations.  Des recherches approfondies ont démontrés qu'il existe 4 formes communes avec celles de Gabriel Fourmaintraux, que ces 4 formes sont toutes issues du même moule et portent la même référence chiffrée en creux ! L'époque de fabrication est un peu plus ancienne que celles de Gabriel Fourmaintraux (uniquement des montures hautes en étain doré ou argenté ou avec des montures luxueuses en bronze) et se termine vers 1926-27, date où Gabriel devient le seul fournisseurs de Lampes Berger au détriment de son cousin Charles sans aucun ... En effet, les décors sont ceux que l'on retrouve sans difficultés dans les catalogues de Charles Fourmaintraux de l'époque (on retrouve ces catalogues sur le site de Géo-Martel) sous des formes de carrelages, potiches, beurriers, boîtes à thé, assiettes, ...  Moulins à vent, voiliers, décoration dans le pur style des bleus de Delft ou des décors orientaux (chinois) avec des animaux grotesques de style Moustiers (monogramme différents mais commun avec d'autres pièces issues de la manufacture Charles Fourmaintraux), copies de Rouen ou polychrome de Delft...

http://geo-martel-desvres.pagesperso-orange.fr/fourmaintraux -courquin_1/fourmaintraux-courquin_1.htm

J'espère que les anciens catalogues de la manufacture de Charles Fourmaintraux, de son père, les moules, etc. (s'ils existent encore) ne disparaîtront pas comme les bâtiments et les fresques depuis longtemps abandonnées et laissés aujourd'hui au travail des pelleteuses rue Belle Croix... dans l'indifférence des actionnaires du groupe qui a acheté la SA Desvres, l'a délocalisée mais aussi des politiques du coin dans les années 70-80 qui n'ont rien fait pour prendre des mesures de conservation de ce patrimoine industriel  du 19eme siècle et début 20e !  Aujourd'hui, c'était déjà trop tard malheureusement : il ne restait plus rien à sauver à cause du vandalisme et de "l'outrage du temps" comme on dit... Dommage !

  Cordialement.






Haut de la page
 Répondre Répondre
  Partagez ce sujet   

Aller au Forum Permissions du forum  Voir le Drop Down

Forum Software by Web Wiz Forums® version 10.15
Copyright ©2001-2013 Web Wiz Ltd.